top of page

Pervers Narcissique ou effet de mode?


Le fameux « pervers narcissique ». Grand méchant loup à l’origine des malheurs sentimentaux de notre époque .Je te propose un petit état des lieux sur ce qu’est la manipulation narcissique. Eventuellement ce qu’elle n’est pas. Ceci dans le but d’offrir un espoir de guérison aux victimes de ces manigances malsaines et nocives.

Mais aussi une opportunité de guérion pour ces personnes au relationnel toxique.

Rappelons ici que le manipulateur narcissique se nourrit de l’emprise qu’il exerce sur ses victimes. Se libérer de ces fonctionnements toxiques est donc la seule voie. Malheureusement si tu croise son chemin, tu n’auras d’autre choix que celui de fuir!

Je commence par rappeler que je ne pratique pas d’écriture inclusive, par simplicité. Ceci dit, à l’instar de leurs victimes, les manipulateurs narcissiques peuvent aussi bien être des hommes et des femmes.

Pervers Narcissique: définition

Actuellement absent des manuels de psychiatrie, le syndrome du pervers narcissique a été décrit et mis en évidence dans les années 90 par deux psychiatres.

La sémiologie met en évidence un tableau clinique décrivant le fonctionnement et les agissements de la personnalité narcissique. En effet, le PN est doté d’une personnalité souffrante et contrôlante issue d’une enfance au sein d’un couple parental souvent dysfonctionnel. Il souffre d’un manque de confiance en lui démesuré et pathologique. Il lui est impossible de se remettre en question ou de s’autocritiquer car tout son monde repose sur le fait qu’il est omniscient et omnipotent.Au fil du temps, il développe un culte de la personnalité qu’il entretien grâce à différentes victimes qu’il va minutieusement choisir pour le conforter dans son idée de toute puissance.

Les outils et les process de manipulation qu’il utilise sont maitrisés à la perfection. Le plus troublant chez ces personnes est leur absence totale d’empathie notamment pour leurs victimes. Il n’émettent jamais aucun regrets y compris lorsqu’ils sont mis face à leurs agressions. Ils restent flous dans leur communication afin de maintenir leurs interlocuteurs dans le doute. Ils peuvent être violents physiquement et verbalement et certains spécialistes disent que les manipulateurs ne peuvent jamais guérir. Je reste prudente sur ce point car j’ai envie de croire que si la volonté existe, chacun peut aller vers la guérison.

Par ailleurs, je crois que les hyperempathes sont dotés de sens plus développés qui peuvent désarmer les PN. Les conduisant ainsi à voir leurs mensonges s’effondrer et le s’obligeant de fait, à se remettre en question. Mais c’est un aparté, je pourrais développer ce point dans un prochain article.


La boite à outils du PN

La victime: elle sera douce, empathique et sensible. Potentiellement déçue par des relations au sexe opposé douloureuses. Il faut au PN une personne réceptive à son opération séduction. Une fois la victime parfaitement conquise, il pourra commencer à lui faire croire à une connexion spéciale, avant de lui affliger des souffrances psychologiques et parfois physiques, insupportables.

Déstabilisée par la brutalité des changements d’attitude du PN, rabaissée et donc touchée dans sa confiance, la victime se trouvera plongée dans le doute et le stress permanent. Jusqu’à ne plus être en mesure de prendre du recul et se retrouver totalement sous l’emprise de son manipulateur. Elle finira par croire chaque mot de cette personne malfaisante et perdra toute ces facultés mentales.

Le faux self: le manipulateur est un acteur hors pair. D’apparence agréable et souriant, il sait se faire aimer et cultiver son haras. Ceci est valable dans toutes les dimensions de sa vie: amoureuse, professionnelle, familiale. Ainsi, il développe une personnalité totalement factice, un personnage qu’il invente et qu’il sort à chaque occasion. Au point sans doute d’être parfois lui même incapable de savoir qui il est vraiment.

Le gaslighting: ou comment contrôler le cerveau d’autrui. Cette technique de prise de contrôle mental est maitrisée à la perfection par le pervers narcissique. Particulièrement perverse et destructrice, cette méthode de contrôle abusive n’est pas toujours facile à identifier pour la victime. Oui, à ce stade, l’emprise est telle que la proie du PN est convaincue du bien fondée des critiques qui lui sont affligées. Souvent, le nécessaire a été fait pour l’isoler de sorte à ce qu’aucun membre de l’entourage ne puisse venir en aide à la victime.

Voici dans les grandes lignes ce qui caracterise le manipulateur narcissique


Je suis victime d’abus émotionnels narcissiques: que faire?

La première étape est de l’identifier alors tu as sans doute fais le plus difficile. Tu peux être aussi celui/celle qui l’a identifié auprès d’un proche.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le PN joue sur la « gentillesse » des personnes pour la retourner contre elle. Au final, cette adorable jeune femme devient un monstre qui fait tout pour lui nuire. Ce formidable collaborateur s’avère en réalité être un frein au développement de la société. Ainsi de suite…. Inversion totale des rôles, et c’est précisément ce qui est désarmant.

Tout d’abord, il faut brise le silence et en parler. A son entourage, à un thérapeute. Toutes les relations toxiques ne sont pas le fruit d’un pervers narcissiques. Mais tous les PN mettent en place des relations toxiques. La nuance est fondamentale car les conséquences ne sont pas les mêmes.D’où l’intérêt de se faire aider par des professionnels.Car la victime du PN devra s’en libérer. Ce n’est pas facile: souvent la relation aura duré plusieurs mois voire plusieurs années. Il y aura des intérêts communs, des échanges professionnels importants, des enfants…

Puis une fois libérée, la victime devra se reconstruire. Dépourvue de toutes ses facultés mentales, de son auto estime et de sa confiance en elle, elle devra réapprendre à vivre puis à aimer. Repartir à zéro est souvent nécessaire après avoir subit des abus narcissiques. Les dévalorisations et les humiliations répétées peuvent briser la sante mentale d’une personne victime d’un PN.


Pour finir

Je ne pense pas que le pervers narcissique soit partout sur le web parce qu’il serait un phénomène de mode. Au contraire, je crois que nos nouvelles façons d’éduquer les enfants, la phase « enfant roi » a peut être augmenté la prévalence de ce trouble de la personnalité. De fait, les enfants persuadés d’avoir des besoins plus importants que ceux des autres se seraient mis à développer des fonctionnements narcissiques. Cependant, c’est selon moi une bonne nouvelle car ils ne seraient pas « perdus » psychiatriquement ». Une voie de guérison leur serait possible. Toute croyance erronée peut être déconstruite. A condition que le malade accepte de renoncer à ce qui l’a rendu malade…

Enfin, je terminerais par ceci: ce peut être rassurant en cas d’échec amoureux cuisant, de se dire que nous aimions un PN tout simplement. Mais attention aux raccourcis. Certaines relations se passent mal mais n’impliquent pas pour autant un PN. A nouveau, les conséquences ne sont pas les mêmes.

Si toi ou une personne de ton entourage est victime, parle-en.

4 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page