top of page

Développement personnel: la quête du bien-être oui, mais sans pression!

Ces dernières années, la quête du bonheur et du bien-être est en vogue. Le monde du développement personnel s’est démocratisé, il existe une multitude de thérapie et de thérapeutes pour se sentir mieux.


Gare aux injonctions. Le web regorge d’articles du genre: « pour être heureux, tu dois… » « afin d’être aligné, il faut » « pense » « essaye » « vibre » « utilise la loi d’attraction »… STOP!!!

Tout d’abord, je vais commencer par te dire que le travail de développement personnel commence à l’intérieur de soi, autrement dit la personne qui t’accompagne peut t’éclairer, te donner des clés de compréhension et des pistes de réflexion, mais c’est toujours toi et toi seul qui détient la réponse adaptée à ta vie. Le thérapeute se trompe parfois, comme n’importe quel être humain. Il est donc important des conserver son discernement et écouter son intuition.


Ensuite, toutes ces règles préfabriquées, qui peuvent ne pas te correspondre dans ta situation, conduisent à une espèce de culpabilité insupportable si les résultats ne sont pas au rendez-vous. Autrement dit si tu suis les consignes à la lettre et que bizarrement, tu ne te sens pas au top de ta vie en permanence. Tu imagine si tu passe tes journées à méditer, réciter des mantras et mettre de la gratitude à toutes les sauces, et que malgré ça tu as toujours les nerfs à bloc quand tu te fâche avec ta collègue de bureau?!


J’entends parfois des gens me dire qu’après tout le travail personnel effectué, ils ont encore des moments de doute ou des moments de colère, qu’il regrette ensuite et la culpabilité la culpabilité est énorme de ne pas avoir suivi les conseils à la lettre, d’avoir échoué. Voici alors de bonnes nouvelles pour toi.


Deuxième bonne nouvelle: dans l’évolution du travail sur soi, il y a une étape qui est l’acceptation de ses parts ombres. Et oui, c’est peut être une révélation pour toi. Mais tu n’es pas que lumière divine pure. Tu as aussi des parts sombres, comme chacun d’entre nous. Tu n’es pas parfait(e).

Alors attention à ne pas confondre l’envie d’être une meilleure version de toi, avec l’envie d’être parfait. Sinon, gare à la déception. Si le travail personnel devient une obsession, une pression mentale, c’est à mon sens que quelque chose cloche.


Il n’y a pas de recette magique. Mais s’accepter avec bienveillance dans les bons et mauvais moments, c’est déjà un bon début… Et ne pas oublier que les émotions négatives sont très utiles pour passer à l’action.

Cet article t’as plu, Like et partage, With love MLB

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page